The production of logistics places in France and Germany

Work, Organisation, Labor and Globalisation, vol. 43, n°1, 2019, p. 30-46 (avec Clément Barbier et Nicolas Raimbault)

Logistics is now a key concept for the analysis of the transformations of global capitalism and a central perspective for understanding the changing power relations within global production networks. Furthermore, the development of logistics relies on the construction of thousands of warehouses and terminals that are essential nodes in the circulation of goods. The production of these logistics zones entails negotiations and coalitions between local authorities and different local and global firms, and structures the everyday life of logistics workers. The aim of this article, therefore, is to analyse the production of logistics areas at metropolitan and local scale, through a comparison between Paris (France), and Frankfurt-am-Main and Kassel (Germany). Based on an interdisciplinary approach combining urban sociology, urban geography and political science, it reveals that the production of logistics places is primarily the outcome of local negotiations and legitimisation processes in which the logistics real estate investments of globalised financial markets are embedded.

La logistique est aujourd’hui un concept clef pour l’analyse des transformations du capitalisme globalisé et une perspective centrale pour comprendre les rapports de pouvoir dans le cadre des réseaux globaux de production. Le développement de la logistique repose sur la construction de centaines d’entrepôts et de terminaux qui constituent des nœuds essentiels à la circulation des biens manufacturés. La production des zones logistiques regroupant ces entrepôts implique des négociations et coalitions entre les autorités locales et différentes firmes locales et globales, qui structurent également la vie quotidienne des salariés du secteur. L’objectif de cet article est d’analyser la production des espaces logistiques aux échelles locales et métropolitaines à partir d’une comparaison entre Paris (France), Francfort-sur-le-Main et Kassel (Allemagne). Il mobilise une approche interdisciplinaire associant la sociologie urbaine, la géographie urbaine et les sciences politiques. Il montre que la production des espaces logistiques est d’abord le résultat de processus de décision et de légitimation localisés impliquant les agents globaux des marchés immobiliers logistiques financiarisés.

Consulter l’article sur le site de la revue


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.