Archives de catégorie : Travail en entrepôt

“On n’est Pas des Robots” 20.02.2020

Cette exposition restitue le travail photographique que Cécile Cuny, Nathalie Mohadjer et Hortense Soichet ont réalisé dans le cadre du projet de recherche WORKLOG / Les mondes ouvriers de la logistique.

Exposition du 21 février au 19 avril 2020

Maison de la photographie Robert Doisneau – 1 rue de la Division du Général Leclerc – 94250 Gentilly

Exposition co-produite par la Maison de la photographie Doisneau, le laboratoire d’urbanisme de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée et la Graph-CMI de Carcassonne.

Avec le soutien de l’Agence national de la Recherche, l’I-Site Future et le Labex Futurs Urbains.

Évènements programmés

Vernissage de l’exposition : jeudi 20 février 2020 à 18 h

Rencontre avec les photographes : mercredi 18 mars 2020 à 19 h 30

Visite commentée de l’exposition : dimanche 19 avril 2020 à 16 h 00

Dossier de presse

Invitation au vernissage

Le travail Populaire

L’équipe du projet participe le 12 novembre à une journée d’étude sur “Le travail (des classes) populaires”, organisée à l’initiative du collectif Rosa Bonheur à l’Université de Lille. Durant cette journée, l’équipe croisera son approche du travail dans la logistique avec celles d’autres équipes de recherche ayant travaillé sur des sujets proches.

Programme de la journée

Mobilités spatiales et classes sociales, 01.12.2017.

 

Journées d’étude organisées par les RT5 et RT42 de l’Association française de sociologie à Paris, site Pouchet (17e) du CNRS.

 

Session “Mobilités et ségrégation sociale”

Présidente de séance : Violaine GIRARD (Dysolab, U. de Rouen)

Discutant : Fabien DESAGE (Ceraps, U. Lille 2)

Thierry RAMADIER (Sage, U. de Strasbourg), Dans quelle mesure les déplacements quotidiens contribuent aux ségrégations socio-spatiales ?

Guillaume LE ROUX (Ined), Christophe IMBERT (IDEES, U. de Rouen), Arnaud BRINGE (Ined) et Catherine BONVALET (Ined), Gentrification de Paris et peuplement des banlieues au cours du XXe siècle : une approche biographique et générationnelle de la ségrégation résidentielle.

Cécile CUNY (Latts, EUP) et David GABORIEAU (Lab’Urba, U. Marne La Vallée), Des stabilités intérimaires ? Ancrages professionnels et résidentiels d’ouvrier·e·s du secteur logistique.

Jean-François VALETTE (Ladyss, U. Paris 8), Mobilités résidentielles à Mexico : filtrages et ancrages dans les périphéries populaires.